Nos actus

Notre-Dame penche-t-elle à gauche ou à droite ?

Notre-Dame penche-t-elle à gauche ou à droite ?

Dans sa dernière chronique pour Les Echos, Gaspard Koenig s’interroge sur le clivage entre les conservateurs et les progressistes à propos de la reconstruction de Notre-Dame.

 

Pour Gaspard, la division entre « gauche » et « droite » recoupe moins de véritables oppositions intellectuelles que des réalités sociologiques et culturelles “de l’ordre de l’affect”. Cependant, il souligne qu’il existe des moments rares où chacun découvre et retrouve naturellement son camp politique. La restauration de Notre-Dame et de sa flèche en est un parfait exemple.

Les interventions de la droite conservatrice qui ont découlé de la polémique démontrent que le conservatisme est à la recherche d’une identité éternelle que la mission de la modernité serait de retrouver. Aux yeux de Gaspard, un moyen d’effacer en fait l’individu au profit d’un collectif construit.

Les progressistes, quant à eux, se veulent “bâtisseurs”. Ici, bâtir suppose que l’histoire de Notre-Dame n’est pas achevée. Il rappelle, en effet, que sa construction s’est étendue sur plusieurs siècles et que l’on ne devrait pas avoir peur de la prolonger.

Gaspard termine sur l’importance d’inventer le futur sans renier le passé, et remarque qu’un pays ou le débat public se joue sur des formes de voûte et de pénurie de tailleur de pierre est un pays ou il fait encore bon vivre.


Pour lire la chronique de Gaspard Koenig : « Notre-Dame est-elle de gauche ou de droite ? », cliquer ICI.

Toute l'actu
Débats
Dossiers
Podcast
Presse
Tribunes
Videos
Charger + d'actu