Nos actus

Facebook, un Etat qui va battre monnaie ?

Facebook, un Etat qui va battre monnaie ?

Dans sa dernière chronique pour Les Echos, Gaspard Koenig met en garde contre Facebook qui compte lancer sa propre monnaie. A ses yeux, ce projet représente une mainmise sur des milliards d’existences individuelles qu’il faut combattre à tout prix.

 

Dans un entretien pour L’ADN, Gaspard explique que c’est le droit de propriété étendu aux données numériques qui permettra de démocratiser ce qui est aujourd’hui réservé à un petit nombre d’activistes : le contrôle sur ses données personnelles.

Dans Les Echos, Gaspard alerte sur l’impact qu’aurait sur nos vies la création du « Global Coin », monnaie de Facebook. Il estime qu’avec ses 2,4 milliards d’utilisateurs dans le monde, la plateforme serait en mesure de développer un outil d’une efficacité redoutable. Comme en Chine, on pourrait glisser doucement vers une société sans cash, et effectuer tous ses achats depuis son téléphone.

En outre, ce global coin signerait la fin des Etats-nations puisque la souveraineté implique classiquement le monopole de la création monétaire.

Pour Gaspard, la perspective de l’Etat Facebook ne lui semble pas aller dans le sens des libertés puisque Mark Zuckerberg aura du mal à résister au siphonnage des données intégrant les transactions financières devenues traçables.

Gaspard en conclut qu’il faut arrêter de toute urgence ce qui est en train de se préparer si l’on veut encore pouvoir vivre en société sans compte Facebook.


Pour lire la chronique de Gaspard Koenig « Pourquoi il faut dire non à l’Etat Facebook » cliquer ICI.

Pour lire l’entretien de L’ADN avec Gaspard Koenig « Protégez vos données, demain vous paierez avec ! », cliquer ICI.

Pour lire notre rapport « Mes data sont à moi », cliquer ICI.

Toute l'actu
Débats
Dossiers
Podcast
Presse
Tribunes
Videos
Charger + d'actu