Nos actus

Carte nationale d’identité : fichiers centralisés, utilisateurs en danger

Carte nationale d’identité : fichiers centralisés, utilisateurs en danger

Dans Telos, Rubin Sfadj, expert Generationlibre, s’inquiète d’une centralisation massive des données d’identité des Français.

 

La carte d’identité numérique sera instaurée officiellement le 2 août 2021 en France. Rubin souligne que son arrivée relance le débat sur l’organisation des architectures informatiques. Il déplore le choix d’une structure centralisée pour conserver ces données d’identité.

« Pourquoi constituer un fichier massif et centralisé alors que nos voisins se contentent de stocker les informations directement sur les cartes d’identité individuelles ? »

Depuis 2016, le gouvernement dispose du cadre légal et des outils nécessaires à la mise en œuvre d’une base de données centralisée qui regroupe l’ensemble des informations de la population. Le dénommé « fichier TES » est complété par la carte d’identité numérique. Rubin estime que cet ultime recours à un dispositif centralisé est risqué en matière de cybersécurité, en plus d’aller à l’encontre de la vie privée.

« Ce n’est pas le principe même d’une carte d’identité numérique qui pose problème, mais le choix de la centralisation des informations, l’opacité des mesures de protection et la politique de l’autruche quant aux risques associés. »

En 2016, notre think-tank avait attaqué le fichier TES en justice pour dénoncer la centralisation, dans un seul et même répertoire, des données personnelles et biométriques de la population française. Depuis, l’État n’a eu de cesse de déclarer son appétit pour des solutions centralisées, du fichier TES en passant par l’application StopCovid jusqu’à la carte d’identité numérique.

Depuis 2018, GenerationLibre se bat pour la propriété privée sur les données personnelles : une révolution juridique pour que les internautes reprennent le pouvoir sur leur empreinte numérique.


Pour lire la tribune, cliquer ICI.

Pour tout comprendre au combat de GenerationLibre contre le fichier TES, cliquer ICI.

Pour lire notre premier rapport « Mes data sont à moi. » (2018), cliquer ICI.

Pour lire notre deuxième rapport « Aux data, citoyens ! » (2019), cliquer ICI.

 

Publié le 12/04/2021.

Toute l'actu
Débats
Dossiers
Influence
Podcast
Presse
Rencontres
Tribunes
Videos
Charger + d'actu

S'inscrire à la Newsletter