Nos actus

« Non au passeport vaccinal » Gaspard Koenig

« Non au passeport vaccinal » Gaspard Koenig

Dans Les Echos, Gaspard Koenig s’insurge contre le projet de passeport vaccinal annoncé par la Commission européenne.

 

Gaspard estime que le passeport vaccinal est un nouveau renoncement à nos libertés. Plutôt que de protéger autrui contre un risque, il vise à sauver l’individu de lui-même par une énième politique sanitaire infantilisante. Surtout, la mise en place d’un tel passeport va à l’encontre du principe de libre-circulation de l’Union européenne.

« Si le vaccin n’empêche pas ou peu la diffusion du virus, alors il ne protège que le vacciné, et ne saurait donc être exigé de manière universelle. »

Gaspard pense que le débat scientifique autour de la transmission du virus après vaccination doit être pris en compte dans la réflexion.

« S’il ne diminue pas les risques causés à autrui, le passeport vaccinal pose en revanche des risques patents pour nos libertés. »

Gaspard voit dans le passeport vaccinal une nouvelle barrière bureaucratique, une aubaine pour la surveillance renforcée par le numérique. Qui peut parier sur le bon fonctionnement de ce passeport électronique ? Comment s’assurer qu’il ne finira pas par contenir plus d’informations que prévu ? Qui peut croire à son caractère temporaire  ?

« Après avoir créé des barrières ex nihilo, le pouvoir se félicite de vous prêter une clé pour les ouvrir. »

Dans une chronique pour l’Opinion, Maxime Sbaihi expliquait que si un passeport sanitaire devait être mis en place, il devrait respecter un certain nombre de garde-fous.


Pour lire la chronique de Gaspard, cliquer ICI.

Pour lire la chronique de Maxime Sbaihi, cliquer ICI.

 

Publié le 24/03/2021.

Toute l'actu
Débats
Dossiers
Podcast
Presse
Rencontres
Tribunes
Videos
Charger + d'actu

S'inscrire à la Newsletter