Nos actus

[Lu-ailleurs] – « Je crois encore aux vertus de la France universaliste. »

[Lu-ailleurs] – « Je crois encore aux vertus de la France universaliste. »

Dans un entretien donné au Figaro, l’essayiste Abnousse Shalmani regrette la dérive du nouvel antiracisme, « un racisme déguisé en humanisme ».

 

Si Abnousse Shalmani se réjouit de constater que le racisme ne passe plus et provoque l’indignation partout dans le monde, elle refuse d’importer sur le sol français la question raciale américaine. Elle affirme qu’il existe une différence d’histoire mais aussi de culture du maintien de l’ordre.

Elle rejette également l’idée d’un racisme systémique en France. Selon elle, ce serait insulter la mémoire de ceux qui sont nés ailleurs mais qui ont fait la France : du député Gégésippe Jean Légitimus à Christiane Taubira en passant par Guillaume Apollinaire et Aimé Césaire.

Elle souscrit donc à la théorie du chercheur Mark Lilla, qui dénonce les errements de la gauche américaine. Avec eux, la dénonciation des inégalités s’est insidieusement transformée en discours identitaire, qui est à l’opposé de l’universalisme.

« Si nous ne nous dressons pas, immédiatement et fermement, face à cette injonction au déterminisme racial, nous allons perdre la plus belle des idées née en France: la possibilité de l’émancipation. » Abnousse Shalmani

Abnousse Shalmani refuse de tomber dans le double piège de la victimisation et de l’essentialisation. Au contraire, elle affirme qu’un individu devrait être ce qu’il choisit d’être.

« Ce dont nous avons besoin, c’est d’une réforme de l’éducation, mais aussi d’un nouveau contrat social qui assure à chaque citoyen l’accès au savoir et à la liberté de choisir son destin. » Abnousse Shalmani

Qu’il n’existe pas de racisme d’état en France ne signifie pas qu’il n’y a pas de racisme. Il reste encore beaucoup à faire pour se séparer de ce poison, mais aux yeux d’Abnousse Shalmani, le « séparatisme » ne sera d’aucune utilité.

« Combattre le racisme en usant d’un vocabulaire raciste n’est pas de l’antiracisme, mais le renouveau de la ségrégation. » Abnousse Shalmani


Pour lire l’article, cliquer ICI.

Pour lire la chronique de Gaspard Koenig « Black Lives Matters, héritier des Lumières ? », cliquer ICI.

 

Publié le 19/06/2020.
Toute l'actu
Débats
Dossiers
Podcast
Presse
Rencontres
Tribunes
Videos
Charger + d'actu

S'inscrire à la Newsletter