Nos actus

Ecologie, décentralisation : les contradictions du président de la République

Ecologie, décentralisation : les contradictions du président de la République

« Ecologie, décentralisation : le “en même temps” devient “au contraire” » : dans sa chronique pour l’Opinion, Maxime Sbaihi pointe les contradictions d’Emmanuel Macron en matière d’écologie et de décentralisation.

 

Maxime souligne une contradiction dans la politique écologique du Gouvernement qui, dans sa lutte affichée contre le réchauffement climatique, choisit d’abandonner notre source d’électricité la moins carbonée. Il dénonce des décisions plus politiques que pragmatiques.

« Le gouvernement proclame partout qu’il prend très au sérieux le défi du réchauffement climatique mais s’obstine par ailleurs à fermer des centrales nucléaires. »

Pour Maxime, la décentralisation est surtout dans les mots. Dans les faits, on observe une « recentralisation rampante » entre la suppression de la taxe d’habitation et la baisse des impôts de production. De bonnes nouvelles pour les Français mais qui ont le désavantage de renforcer « le rapport malsain de mendicité permanente entre les collectivités et Paris ».

« La décentralisation, sur toutes les lèvres mais nulle part ailleurs. »

C’est la raison pour laquelle GenerationLibre se bat depuis 2018 pour l’instauration d’une réelle autonomie fiscale (capacité à lever directement l’impôt pour nos territoires tout en diminuant la pression fiscale nationale).

Selon Maxime, le fossé qui se creuse entre les mots et les actes du Gouvernement est non seulement un frein à l’efficacité de l’action publique mais aussi le catalyseur d’une méfiance croissante envers Paris.


Pour lire la chronique de Maxime, cliquer ICI.

Pour lire notre rapport « Le pouvoir aux communes », cliquer ICI.

Pour lire notre rapport « Fiscalité locale : Oser le « Pacte girondin » », cliquer ICI.

 

Publié le 15/09/2020.

Toute l'actu
Débats
Dossiers
Podcast
Presse
Rencontres
Tribunes
Videos
Charger + d'actu

S'inscrire à la Newsletter