Nos actus

Confinement : GenerationLibre dénonce l’absence de débat démocratique

Confinement : GenerationLibre dénonce l’absence de débat démocratique

Aux termes d’un nouveau décompte, notre Observatoire des Libertés Confinées recense 45 mesures restrictives de libertés, dont 24 en vigueur, 2 partiellement levées et 19 levées.  Vincent Delhomme, directeur des études de GenerationLibre, dénonce l’absence de débat démocratique sur la stratégie globale de lutte contre la Covid-19.

 

Nous assistons avec le reconfinement à un nouveau et profond recul des libertés en France, qui marque l’échec de la stratégie « tester, tracer et isoler » et l’incapacité du pays à fonctionner normalement avec le virus. Il s’agit d’un échec collectif criant, plus de huit mois après le début de la pandémie. La pertinence sanitaire d’un nouveau confinement sera amplement discutée par ceux qui disposent des données et connaissances scientifiques pertinentes, mais plusieurs points doivent être relevés du point de vue des libertés publiques et de la gouvernance du pays.

Notre situation est-elle si différente de nos voisins qu’elle nécessite l’infantilisation des citoyens ?

L’interdiction de principe de quitter son domicile, même percluse d’exceptions, est une mesure extrêmement attentatoire à la liberté de chacun, à laquelle on ne peut s’habituer. De très nombreux pays ont fait le choix de fermer les lieux recevant du public et d’avoir recours massivement au télétravail sans pour autant interdire les déplacements en extérieur. Parmi ceux ayant fait un choix similaire au nôtre, nous sommes un des seuls à exiger la production d’une attestation. Notre situation est-elle si différente de nos voisins qu’elle nécessite cette différence de traitement et cette infantilisation des citoyens ? Il appartient au Gouvernement d’en apporter la justification.

Parmi les pays ayant fait le choix du confinement, nous sommes un des seuls à exiger la production d’une attestation.

Le reconfinement national signe la fin des velléités de stratégie territorialisée de lutte contre le virus. L’exécutif ne croit pas en une gouvernance décentralisée et ne fait pas confiance aux élus locaux pour prendre les mesures les plus adaptées à leur situation. Le durcissement des règles s’est fait, une fois de plus, sans concertation avec les représentants des territoires et de leurs élus. La fronde des maires à laquelle on assiste aujourd’hui en est la conséquence. Dans un contexte d’affaiblissement généralisé des contre-pouvoirs, cette révolte girondine est la bienvenue !

Le durcissement des règles s’est fait, une fois de plus, sans concertation avec les représentants des territoires et de leurs élus.

Le débat démocratique est plus largement le grand perdant de cette crise sanitaire. C’est en « conseil de défense », entouré d’une poignée de ministres, que le Président de la République prend seul des décisions qui affectent considérablement l’avenir du pays, sans considération pour le Parlement, l’opposition, les élus locaux et la société civile. L’urgence ne peut plus être la justification à cette pratique autoritaire du pouvoir. Si gouverner c’est prévoir, c’est alors au Gouvernement d’anticiper pour permettre un véritable échange de vues, une délibération et l’adoption d’une stratégie qui suscite au moins l’adhésion d’une majorité de Français.

L’urgence ne peut plus être la justification à une pratique autoritaire du pouvoir.

C’est aujourd’hui que nous devrions discuter de ce qui nous attend pour l’année 2021, comme le souligne le conseil scientifique dans son dernier avis : « les enjeux sociétaux et éthiques, ayant de fortes implications pour différentes catégories de la population, doivent faire l’objet de réflexions et de discussions, même si elles peuvent être difficiles et sources de tensions, afin de tenter d’avoir une meilleure vision collective de nos objectifs à la sortie de la 2ème vague. » Rien n’est fait à l’heure actuelle pour permettre l’émergence d’une telle vision.


Pour lire l’article « Prendre la mesure de nos libertés », cliquer ICI.

Pour consulter notre Observatoire des Libertés Confinées, cliquer ICI.

 

Publié le 03/11/2020

Toute l'actu
Débats
Dossiers
Podcast
Presse
Rencontres
Tribunes
Videos
Charger + d'actu

S'inscrire à la Newsletter