Nos actus

Prendre la mesure de nos libertés

Prendre la mesure de nos libertés

Dans Le Bonbon, Vincent Delhomme explique les conséquences des mesures restrictives de libertés et prône une concertation plus démocratique pour gérer la crise sanitaire.

 

À l’heure du reconfinement généralisé, Vincent rappelle l’objectif poursuivi par l’Observatoire des Libertés Confinées : rendre compte des atteintes portées aux libertés à l’échelle du pays.

« Toutes les libertés suspendues devaient nous être rendues. »

Alors que les mesures se multiplient depuis l’arrivée d’une deuxième vague et le rétablissement de l’état d’urgence sanitaire le 17 octobre dernier, Vincent rappelle que, dans le cadre d’un Etat de droit, ces mesures doivent respecter le principe de proportionnalité. Elles doivent être absolument nécessaires à la poursuite d’objectifs précis formulés par les autorités.

« L’État a misé dès le départ sur une approche très verticale, infantilisante et un recours accru aux contrôles et à la sanction. »

Si pour Vincent, il est clair que nous devons apprendre à vivre avec le virus en adaptant nos comportements, il s’inquiète des conséquences négatives de la méthode employée par le Gouvernement. Une méthode qui a délaissé la responsabilité individuelle et n’a pas permis une appropriation massive des mesures, favorisant les comportements à risques lors du déconfinement.

« Si l’on veut mettre en place des mesures qui fassent l’objet d’un consensus, sur la durée, il faut qu’un vrai débat ait lieu et que le pays s’accorde sur les équilibres à trouver entre la santé, les libertés et l’activité économique. »

Vincent prône une gestion de crise par la concertation qui ne délaisse ni le Parlement ni les territoires.


Pour lire l’article, cliquer ICI.

Pour consulter notre Observatoire des Libertés Confinées, cliquer ICI.

 

Publié le 29/10/2020.

Toute l'actu
Débats
Dossiers
Podcast
Presse
Rencontres
Tribunes
Videos
Charger + d'actu

S'inscrire à la Newsletter