Nos actus

Rester humain dans la Smart-City – Gaspard Koenig

Rester humain dans la Smart-City – Gaspard Koenig

Dans les cahiers de l’IAE Paris Sorbonne, Gaspard Koenig appelle à une utilisation de l’intelligence artificielle plus respectueuse de nos besoins anthropologiques dans la ville de demain. 

 

Gaspard souligne la longueur d’avance de la Chine dans la mise en oeuvre des outils d’intelligence artificielle dans la ville. Une position pionnière qui s’explique par l’absence de restrictions en matière de protection de la vie privée. Par opposition, l’importance des restrictions dans nos sociétés occidentales a freiné considérablement la recherche sur l’intelligence artificielle. 

« Ce qui m’intéresse c’est de savoir si un modèle alternatif, utilisant les technologies de manière moins efficace mais plus respectueuse de nos vies privées, peut exister ou si, progressivement, le modèle chinois va s’imposer. »

L’appréhension différente de l’intelligence artificielle en Chine et en Occident revient pour Gaspard au dilemme qui oppose efficacité et liberté. Ce dilemme est notamment celui de la police prédictive qui peut parvenir à des résultats significatifs en terme de prévention des crimes mais présente une véritable atteinte à nos libertés. 

Pour Gaspard, le juste milieu consisterait à rendre chacun propriétaire de ses données et ainsi le rendre libre de les mettre à disposition de l’État ou des entreprises ou de les garder privées. Ce système créerait des passagers clandestins qui bénéficierait de la recherche nourrie par ceux qui ont accepté de céder leurs données mais présenterait l’immense avantage de rendre à chacun son autonomie. 

« Si on avait utilisé une IA pour construire Paris, il n’y aurait pas un seul touriste dans les rues. »

Les espaces rendus parfaitement autonomes par l’intelligence artificielles, à l’instar des villes « autonomous-car-centered » en Chine, risquent pour Gaspard de délaisser nos besoins anthropologiques en rendant le familier artificiel. Les villes ne doivent pour autant pas abandonner l’intelligence artificielle mais réguler ses utilisations.  


Pour lire l’article, cliquer ICI.

Pour lire notre rapport « Aux data, citoyens ! », cliquer ICI.

 

Publié le 17/12/2020.

Toute l'actu
Débats
Dossiers
Podcast
Presse
Rencontres
Tribunes
Videos
Charger + d'actu

S'inscrire à la Newsletter