Nos actus

« Nier la restriction des libertés liée à la crise sanitaire est risible. » Vincent Delhomme

« Nier la restriction des libertés liée à la crise sanitaire est risible. » Vincent Delhomme

Dans un entretien avec Thomas Mahler pour L’Express, Vincent Delhomme prend le contre-pied d’Emmanuel Macron : il y a bien aujourd’hui un recul des libertés en France. 

 

Thomas Mahler observe une rupture entre Emmanuel Macron et les libéraux. Alors que le président de la République taxe d’« hyper-relativisme » la dénonciation d’une crise des libertés dans notre pays, Vincent persiste et signe : il y a une dérive autoritaire du pouvoir.

« Comme nous ne sommes pas gouvernés par Poutine ou Erdogan, il faudrait se satisfaire de ce qui se passe. C’est une vision dangereuse ! »

Thomas Mahler rappelle l’ambition du recensement des atteintes aux libertés publiques poursuivie par notre Observatoire des Libertés Confinées. C’est cet outil qui conduit Vincent à observer par exemple une exception française en matière de restriction des déplacements individuels. Dans d’autres pays, le confinement ne conduit pas à la nécessité d’une attestation pour sortir de chez soi.

« Je me demande régulièrement si nous n’exagérons pas en alertant sur les menaces sur les libertés. Mais quand je regarde les faits et les textes votés, on ne peut qu’être inquiet. »

Vincent s’inquiète d’un mouvement de recul des libertés publiques qui dépasse le cadre de la gestion de la crise sanitaire et se caractérise par un affaiblissement des contre-pouvoirs.

La période de crise a vu naître des restrictions aux libertés publiques et une concentration du pouvoir entre les mains de l’exécutif. Le droit du travail et les libertés économiques ont également été atteints. Les projets de loi dits « Sécurité globale » et « Séparatisme » ainsi que l’extension des possibilités de fichage enfoncent le clou. Autant de mesures que certains États illibéraux pourraient nous envier.

Thomas Mahler souligne la prégnance des ces observations chez les intellectuels libéraux, et au-delà, en revenant notamment sur la formule d’« épidémie de pétainisme » dénoncée par Gaspard Koenig. Il rappelle la mise en garde de Nicolas Baverez contre « la limitation des libertés individuelles et l’extension incontrôlée des pouvoirs de l’exécutif ». 


Pour lire l’article, cliquer ICI.

Pour consulter notre Observatoire des Libertés Confinées, cliquer ICI.

 

Publié le 05/01/2021.

Toute l'actu
Débats
Dossiers
Podcast
Presse
Rencontres
Tribunes
Videos
Charger + d'actu

S'inscrire à la Newsletter