Nos actus

[LU AILLEURS] « L’État protège de moins en moins et interdit de plus en plus. » David Lisnard

[LU AILLEURS] « L’État protège de moins en moins et interdit de plus en plus. » David Lisnard

Le maire de Cannes explique comment l’inflation normative et l’hyper-centralisation de l’administration met en danger l’autorité de l’État et la cohésion nationale.

 

David Lisnard s’inquiète du déséquilibre croissant entre d’un côté le couple protection et sécurité et de l’autre le couple liberté et responsabilité. L’État-Nounou, en gonflant ses prérogatives bureaucratiques par une inflation normative à l’oeuvre depuis plusieurs décennies, met en péril sa propre autorité en préférant l’infantilisation à la responsabilisation. 

« L’État obèse perd l’autorité régalienne pour laquelle il a été inventé. »

Cette « spirale administrative » est une dérive de l’administration moderne redoutée par les penseurs libéraux à l’instar de Tocqueville, Bastiat ou Aron aujourd’hui révélée par la crise de la Covid-19. L’impuissance de l’État à contrôler la pandémie l’a amené à restreindre les libertés de l’ensemble de la population. 

« Cette spirale infernale administrative n’est propre ni à ce gouvernement ni à cette période mais féconde avec ce pouvoir particulièrement énarchique dont la crise Covid révèle l’absurde matrice. »

L’hyper-centralisation renforce ce phénomène en ignorant les élus locaux, pourtant les plus à même d’évaluer les risques et d’apporter des solutions ciblées et adaptées à l’évolution de la crise. David Lisnard souligne que maires et préfets sont privés d’informations essentielles et de moyens urgents. 

« Les Français savent-ils que le couple «maire-préfet», dont on nous a rebattu les oreilles, est une fiction dans la gestion de cette crise ? »

Cette situation conduit à des absurdités : le maire de Cannes est contraint de ravitailler les hôpitaux dans le secret afin que ceux-ci ne soient pas réprimandés par le ministère. 

David Lisnard craint qu’au-delà de ces couacs dans la gestion de la crise sanitaire, la mue de l’État en État-Nounou, restreignant toujours davantage les libertés, représente un véritable risque pour la cohésion nationale. 


Pour lire la tribune, cliquer ICI.

Pour lire notre article « L’État de droit à l’épreuve de la crise sanitaire dans la longeur », cliquer ICI.

Pour consulter notre Observatoire des Libertés Confinées, cliquer ICI.

 

Publié le 20/11/2020.

Toute l'actu
Débats
Dossiers
Podcast
Presse
Rencontres
Tribunes
Videos
Charger + d'actu

S'inscrire à la Newsletter