Nos actus

[Lu Ailleurs] Les nouveaux censeurs

[Lu Ailleurs] Les nouveaux censeurs

Dans Le Figaro, Dominique Reynié alerte sur le pouvoir exorbitant des GAFAM, devenus les nouveaux censeurs de nos sociétés. Il appelle à une régulation intelligente des plateformes du numérique. 

 

Dominique Reynié s’alarme du rôle de censeur que se sont attribués les géants du numérique en suspendant les comptes de Donald Trump. Si le Président américain est coupable de fautes graves, l’approbation voire l’enthousiasme de certains hommes politiques valident dangereusement cette audace des GAFAM. 

« Puisqu’il est question d’une passation de pouvoir aux États-Unis, je peux dire que, d’une certaine manière, elle vient d’avoir lieu – en ce qui concerne la régulation de la liberté d’opinion – entre les pouvoirs publics et les puissances privées. »

Selon Dominique Reynié, sans même avoir conscience de leur pouvoir grandissant, les dirigeants de ces plateformes risquent d’imposer une « orthodoxie idéologique ». Un mouvement déjà engagé alors que ces entreprises sont intrinsèquement liées à nos vie par l’exploitation de nos données personnelles. 

« Au premier abord, l’idée de censurer les « discours de haine » appelle l’approbation. Pourtant, cet élan initial se heurte aussitôt à la question de savoir comment évaluer le contenu du discours. »

Si la censure des discours de haine peut nous paraître acceptable, Dominique Reynié explique que les géants du numérique se donnent petit à petit le droit d’évaluer les discours. Dans des sociétés qui tolèrent de moins à moins l’altérité, le politologue craint que certains groupes parviennent à requalifier les discours contradictoires en discours de haine. 

« Accepter la régulation de l’espace public par les Gafam nous engage dans un processus historique, l’avènement d’un gouvernement de nos libertés global et privé. »

Selon Dominique Reynié, la censure par les GAFAM révèle le danger d’une régulation par des entreprises privées américaines de nos libertés et de notre manière de les exercer. Si nous voulons regagner nos libertés, il est impératif de redonner le pouvoir aux utilisateurs et de faire naître des nouvelles plateformes européennes. 


Pour lire l’article, cliquer ICI.

Pour lire notre rapport « Aux data, citoyens ! », cliquer ICI.

 

Publié le 15/01/2021.

Toute l'actu
Débats
Dossiers
Podcast
Presse
Rencontres
Tribunes
Videos
Charger + d'actu

S'inscrire à la Newsletter