Nos actus

« La paysannerie devient branchée. » Gaspard Koenig

« La paysannerie devient branchée. » Gaspard Koenig

Dans Les Echos, Gaspard Koenig s’enthousiasme d’une nouvelle convergence entre technologie et agriculture.

 

Gaspard salue les récentes initiatives en faveur de l’agriculture, à l’exemple de celles d’Arnaud Montebourg avec sa Compagnie des Amandes, et de Xavier Niel avec Hectar, une nouvelle école pour former des agriculteurs. Il observe que de plus en plus de personnes, les néoruraux, dévelloppent une autre offre : circuits courts, prix équitables et réseaux coopératifs, ainsi que nouvelles pratiques technologiques.

« Le fantasme encore distant de l’exode urbain ne saurait compenser le rapide déclin des campagnes. »

Pour autant, Gaspard estime que la récente mise en lumière de ces initiatives ne peut occulter la détresse quotidienne des agriculteurs. Il décèle, dans le regain d’intérêt des investisseurs une dynamique positive pour aider à la mutation de ce secteur. Une mutation pour laquelle l’usage des nouvelles technologies est de mise.

« Cette mutation impose de s’arracher à l’opposition persistante entre nature et technologie. »

Pour Gaspard, la technologie peut jouer un rôle important dans la renaissance du secteur agricole. Elle ne peut être systèmatiquement opposée au travail de la terre. Au contraire, elle est la clé d’un nouvel écosystème équilibré, à la fois biologique et technologique. À terme, ce nouvel équilibre pourrait être aussi bénéfique pour les campagnes que pour les villes.


Pour lire la chronique, cliquer ICI.

 

Publié le 10/03/2021.

Toute l'actu
Débats
Dossiers
Podcast
Presse
Rencontres
Tribunes
Videos
Charger + d'actu

S'inscrire à la Newsletter