Nos actus

[Lu Ailleurs] La fin des Lumières ?

[Lu Ailleurs] La fin des Lumières ?

Dans The Conversation, Jean-Jacques Neuer s’inquiète que la pandémie révèle un mouvement profond de transformation de notre édifice philosophique et juridique occidental, hérité des Lumières. 

 

Alors que le Président de la République compare les conséquences « économiques, sociales, psychologiques » de la crise sanitaire aux conséquences d’une guerre, pour Jean-Jacques Neuer, le choc systémique qu’instigue la crise sanitaire est celui du choix de l’ordre et de la surveillance au détriment de la liberté. 

« L’apport essentiel des Lumières a consisté à installer l’Homme plutôt que Dieu au centre de l’univers. Elles célèbrent la liberté et l’avènement de l’Individu. »

Jean-Jacques Neuer souligne une des conséquences les plus stupéfiantes de la Covid-19 : l’absence de lutte pour la préservation des libertés publiques. Si la liberté est la valeur centrale de nos sociétés occidentales, la société chinoise repose sur l’ordre. 

L’avocat rappelle que si l’Occident et la Chine diffèrent sur la place qu’ils accordent à l’individu, la conception chinoise a évolué sous l’influence de la philosophie occidentale. 

« La pandémie révèle ce que nous ne voulons pas voir, la fin des Lumières, des libertés et le triomphe de l’ordre et de la société de surveillance. »

L’avocat s’inquiète que l’Occident vive le même bouleversement de valeurs que la Chine dans un « mouvement de balancier ». Au nom de l’intérêt général au coeur de la philosophie chinoise, l’Occident est prêt à suspendre certaines de ses libertés. L’individu s’efface à mesure que l’obsession pour l’ordre et la surveillance grandit. 


Pour lire la tribune, cliquer ICI.

Pour lire notre article : « La Chine et la fin de l’individu – Les voyages de Gaspard dans l’IA », cliquer ICI.

 

Publié le 08/01/2021.

Toute l'actu
Débats
Dossiers
Podcast
Presse
Rencontres
Tribunes
Videos
Charger + d'actu

S'inscrire à la Newsletter