Nos actus

Football : « La Superligue est une atteinte à la concurrence » Gaspard Koenig

Football : « La Superligue est une atteinte à la concurrence » Gaspard Koenig

Dans Les Echos, Gaspard Koenig estime que la rupture avec l’esprit de compétition, dans le projet de Superligue, se retrouve aussi dans l’éducation et l’industrie. Il faut renouer avec la concurrence. 

 

La création d’une Superligue de football suscite de nombreuses réactions parce qu’elle est contraire à tout esprit sportif, souligne Gaspard. Conçu pour rester fermé, ce projet rompt avec l’idéal de compétition.

« Les cris d’indignation des fans de foot doivent nous rappeler d’urgence que la concurrence, davantage qu’un principe d’efficience, est le moteur des sociétés ouvertes. »

Gaspard déplore que des ligues fermées soient déjà à l’oeuvre dans les domaines de l’éducation et de la production industrielle. Dans le premier cas, la faible diversité socio-économique dans les grandes écoles témoigne d’une sélection fermée. Dans le second, Gaspard prend pour exemple l’émergence et la concentration des Gafam, favorisées par une abdication des politiques de concurrence.

« Aujourd’hui, ceux qui ont réussi après bien des épreuves à franchir la porte d’entrée meurent d’envie de la fermer derrière eux. »

Gaspard pense que l’intervention de l’État est nécessaire pour réguler la concurrence, et ce « quitte à défoncer les portes » volontairement fermées. La compétition doit s’imposer sur tous les terrains.


Pour lire la chronique, cliquer ICI.

 

Publié le 21/04/2021.

Toute l'actu
Débats
Dossiers
Influence
Podcast
Presse
Rencontres
Tribunes
Videos
Charger + d'actu

S'inscrire à la Newsletter