Nos actus

Européennes : « En Marche » butte sur la loi anti fake news

Européennes : « En Marche » butte sur la loi anti fake news

Dans sa dernière chronique pour Les Echos, Gaspard Koenig revient sur l’épisode grotesque du blocage, par Twitter, de la campagne européenne du gouvernement en application de la loi entrée en vigueur sur les fake news.

 

Gaspard décide de pousser la logique à son terme en analysant le lancement de la campagne de Nathalie Loiseau, tête de liste du parti En Marche, via le prisme de la loi contre les fausses nouvelles, dernière invention liberticide du gouvernement.

Un test déterminant aux yeux de Gaspard, car si l’on peut trouver dans un discours aussi fade “des allégations ou imputations inexactes d’un fait de nature à altérer la sincérité du scrutin à venir”, alors plus aucune personnalité politique n’est à l’abri.

« La vision macroniste de convergence fiscale et sociale va à l’encontre du projet européen initial qui repose sur la diversité et la subsidiarité. Rien ne serait pire que de reporter les travers de notre Etat jacobin sur Bruxelles. » Gaspard Koenig

A l’aune de cette loi, il souligne les différentes “fakes news” qui composent le discours de la tête de liste LREM et termine son propos en expliquant que pour lutter contre les fausses nouvelles, les progressistes devraient commencer par définir un vrai projet européen, fondé sur la liberté et non l’uniformisation.


Pour lire la chronique de Gaspard Koenig dans Les Echos « Nous voulons un vrai projet européen, pas de fake news », cliquer ICI.

Toute l'actu
Débats
Dossiers
Podcast
Presse
Tribunes
Videos
Charger + d'actu