Nos actus

Et si on redonnait leurs lettres de noblesse à nos universités ?

Et si on redonnait leurs lettres de noblesse à nos universités ?

Dans une tribune pour le Journal du Dimanche, notre directeur des études Vincent Delhomme prend acte des problèmes structurels de l’enseignement supérieur français, et détaille notre proposition pour y remédier.

 

L’illusion de la gratuité de nos universités est un de ces problèmes. En effet, l’enseignement supérieur français est financé par le contribuable. Ce système est injuste, car il n’assure pas d’adéquation entre bénéficiaires et financeurs. Il est aussi inefficace, car il ne permet pas de réduire l’inégalité des chances.

« Dans le système que nous proposons, les étudiants auraient accès à l’enseignement supérieur gratuitement en échange de l’obligation de verser un pourcentage de leur revenu futur sur une certaine durée (3% pendant vingt-quatre ans, par exemple). » Vincent Delhomme

Les sommes recouvrées par les services fiscaux alimenteraient un fonds propre à chaque établissement, leur donnant ainsi davantage d’autonomie tout en les responsabilisant.

Nous poursuivons à travers cette proposition un double objectif : la justice et l’excellence. La justice en rétablissant l’adéquation entre bénéficiaires et financeurs. L’excellence car ce système incite les établissements à délivrer un enseignement de qualité, et les étudiants à véritablement s’investir dans leurs études.


Pour relire la tribune, cliquer ICI.

Pour lire notre rapport « Révolutionner les frais d’inscription », cliquer ICI.

 

Publié le 15/07/2020.
Toute l'actu
Débats
Dossiers
Podcast
Presse
Rencontres
Tribunes
Videos
Charger + d'actu

S'inscrire à la Newsletter