Nos actus

« La jeunesse est dans un état de précarité avancée » Maxime Sbaihi

« La jeunesse est dans un état de précarité avancée » Maxime Sbaihi

Dans un entretien pour Génération sacrifiée, Maxime Sbaihi déplore une rupture d’égalité entre les générations accentuée par la crise sanitaire.

 

Maxime estime que la jeunesse fait face à une situation inédite : elle paye les erreurs du passé. En l’espace de cinquante ans, le rapport entre les plus agés et les plus jeunes s’est complètement inversé. La crise sanitaire n’a fait que mettre en lumière la précarité de cette génération.

« Il a fallu une crise sanitaire métamorphosée en crise économique pour que la France découvre enfin l’état de précarité avancée de sa jeunesse. »

Maxime souligne que la solidarité intergénérationnelle est défaillante. Les jeunes actifs doivent financer la vague démographique d’une génération qui profite « d’une retraite à la longévité inédite et avec des niveaux de pensions record d’un point de vue historique. » À cela s’ajoute une conjoncture économique peu favorable (chômage, dette) ainsi qu’une privation des libertés.

« Le pouvoir des urnes est détenu par un électorat âgé qui a la caractéristique d’être très nombreux et très mobilisé. »

Les jeunes font partie des plus impactés par la pandémie. Ils héritent d’un monde de crises mais restent minoritaires dans le corps électoral en plus d’être peu mobilisés. Résultat : leur intérêt politique est peu représenté au sein de l’offre électorale.

« Nous sommes les champions de la dépense publique et pourtant les étudiants doivent faire la queue pour récupérer des colis alimentaires. »

Maxime pense que cette situation est aberrante. Pour y remédier, il développe quelques pistes. La dépense publique doit être revue en termes d’efficacité et d’évaluation. Le revenu universel doit être adopté pour fournir un filet de sécurité et d’autonomie à tous les individus, à commencer par les jeunes.

« La France entière s’est confinée pour protéger nos ainés du virus, à la sortie de cette crise il n’est pas aberrant de leur demander un renvoi d’ascenseur pour que la solidarité intergénérationnelle marche à double sens. »

Chez GenerationLibre, nous proposons de réformer le système de retraite afin que chaque Français, doté d’un compte individuel de cotisation, soit libre de partir à la retraite quand il le souhaite.


Pour lire l’entretien de Maxime, cliquer ICI.

Pour consulter notre rapport « La retraite quand je veux » (2020) , cliquer ICI.

Pour consulter notre rapport « Liber : une proposition réaliste » (2016), cliquer ICI.

 

Publié le 20/04/2021.

Toute l'actu
Débats
Dossiers
Influence
Podcast
Presse
Rencontres
Tribunes
Videos
Charger + d'actu

S'inscrire à la Newsletter