#Seasteading : Gaspard Koenig entre dans l’aventure

 Le Figaro, le 21 mai 2018.

 

Gaspard Koenig vient d’être nommé « conseiller spécial chargé de la gouvernance » auprès de l’équipe de Blue Frontiers qui, aux côtés du Seasteading Institute, développe un programme d’îles artificielles dans le Pacifique.

 

Retrouvez dans le Figaro ce dossier sur la mise en oeuvre de ce projet d’avant garde où se mêlent utopie libertarienne et progrès technologique. Une occasion rêvée pour mettre enfin en pratique nos idées.


Pour l’article du Figaro : « En Polynésie française, le projet fou d’une île libertarienne », cliquer ICI.

« je suis contre la propriété des data ».

Le Figaro, le 13 mars 2018.

 

Lors d’un débat organisé le 13 mars par l’organisation professionnelle Syntec Numérique, le secrétaire d’État au Numérique Mounir Mahjoubi a pris position à l’encontre du concept de patrimonialité des données.

 

L’ancien président du Conseil national du numérique (CNNum) s’est d’ailleurs accordé avec la présidente de la CNIL, Isabelle Falque-Pierrotin. «La donnée personnelle n’est pas une commodité», on-t-ils maintenu face à Gaspard Koenig.


 

« Chaque citoyen devrait pouvoir vendre ses données »

Les Echos, le 7 janvier 2018, interview de Gaspard Koenig, Président de GenerationLibre.

 

Le think-tank Génération Libre va publier dans quelques semaines un rapport prônant un droit de propriété privée des données personnelles. Son président Gaspard Koenig explique aux « Echos » pourquoi les citoyens doivent pouvoir vendre leurs données et choisir celles qu’ils souhaitent conserver.

 

Les Échos : Vous voulez promouvoir un droit de propriété privée pour les données personnelles. Pourquoi ?

Gaspard Koenig : Il s’agit de rendre aux citoyens ce qui leur appartient. Tous les jours nous acceptons des dizaines de cookies sur nos ordinateurs et cliquons « ok » sur des conditions d’utilisation léonines qui nous dépossèdent de nos données personnelles, y compris les plus intimes. Or si la data est bien cet « or noir » du 21ème siècle, il n’y a pas de raison de ne pas payer les producteurs – nous – sans laisser aux raffineurs (les agrégateurs et les plates-formes) l’intégralité des revenus liés à l’exploitation des data.

Décentralisation : GL prend Macron au mot

Ouest France, le 29 novembre 2017.

 

GenerationLibre a bien noté la volonté du Président de la République de repenser l’ensemble de la fiscalité locale. Dans un entretien à Ouest France, Gaspard Koenig développe les propositions du think-tank en faveur de l’autonomie fiscale totale des communes.

Libres de fixer l’impôt, elles ne recevraient plus aucune dotation de l’État et auraient la possibilité de faire faillite. Utopie ? Provocation ?  Gaspard Koenig explique.