Nos actus

S’expatrier pour cultiver son patriotisme

S’expatrier pour cultiver son patriotisme

Dans sa chronique pour L’Opinion, Maxime Sbaihi nous explique les bienfaits de l’expatriation. Une invitation au voyage d’actualité pour les années 2020.

 

Il y a mille et une raisons de vouloir s’expatrier comme « tester ses limites, décapiter ses habitudes, affûter sa curiosité, découvrir une nouvelle culture »: pour Maxime, « céder à la tentation du voyage sans retour » est un acte courageux et révolté, à l’heure où le nationalisme et la sédentarisation se renforcent.

Aux yeux de Maxime, cette prise de recul permet de mieux évaluer les conditions de vie dans notre pays natal mais surtout de se débarrasser « du chauvinisme si répandu à l’intérieur des frontières ». Comme l’affirme l’écrivain et baroudeur Sylvain Tesson « La France est un paradis peuplé de gens qui se croient en enfer ».

“La distance permet d’aimer la France différemment. Être constamment ramené à son identité permet aussi de développer un patriotisme lavé du nationalisme.” Maxime Sbaihi

Une telle aventure facilite l’ouverture d’esprit et développe un patriotisme exigeant, dénué de nationalisme, qui nous pousse à porter un regard tout autre sur la France. Loin de fuir le territoire, aujourd’hui, les 1,8 millions de Français expatriés sont les premiers ambassadeurs de notre pays dans le monde.

Un départ et une installation à l’étranger facilités par notre passeport français, véritable « laisser-passer » qui permet de voyager dans près de 165 pays sans visas préalable et de s’installer plus facilement. Ne tardons plus, saisissons-nous de notre passeport, pour revenir plus fort !


Pour relire la chronique de Maxime Sbaihi dans L’Opinion « En 2020, expatriez-vous ! », cliquer ICI.

Toute l'actu
Debates
Videos
Charger + d'actu