Nos actus

Les vrais rebelles n’attendent pas l’extinction assis sur des pavés

Les vrais rebelles n’attendent pas l’extinction assis sur des pavés

Kevin Brookes dénonce la planification étatique présentée aujourd’hui comme le salut de notre planète. Dans Le Figaro, il montre comment le marché se révèle une solution plus durable pour l’environnement.

 

Les écologistes de la mouvance de Greta Thunberg veulent imposer la décroissance économique comme unique solution au réchauffement climatique. Le discours de la jeune icône suppose en effet qu’il n’existe qu’une solution au constat de la communauté scientifique : l’économie planifiée.

Or, nous explique Kevin, l’étendard de l’économie d’Etat est écologiquement contre-productif ! Incapables d’agir sur le long-terme, auquel ils préfèrent le court-terme d’un mandat électif, les Etats paternalistes n’ont jamais su répondre au défi climatique. En témoignent l’URSS et, encore aujourd’hui, les subventions aux industries polluantes. C’est bien la propriété privée qui, au contraire, nous rend responsables des externalités de notre production.

Par ailleurs, l’abandon de l’économie de marché ôterait à la société sa principale résilience face au défi climatique : la production de richesse, qui accroît le niveau de vie. Le marché permet, par la concurrence, de responsabiliser les acteurs économiques. Ils sont alors amenés à limiter leur empreinte carbone, et à s’adapter aux mœurs écologistes des consommateurs. La concurrence constitue la principale source d’innovation, qui propose des solutions – multiples cette fois – au changement climatique et à la pollution.

Comme le rappelait Maxime Sbaihi sur RTL, les rebelles sont ceux qui agissent pour le changement, et qui, à l’image du projet The Ocean Cleanup, innovent. Kevin conclut en appelant à la fin des discours apocalyptiques, qui éduquent la jeunesse à tout attendre des Etats.

Alors, au lieu de nous asseoir, levons-nous, innovons, repensons les modèles établis !


Pour lire la tribune de Kévin Brookes dans le FigaroVox, « Les Etats ne sauveront pas la planète », cliquer ICI.

Pour revoir l’émission On refait le monde sur RTL avec Maxime Sbaihi, cliquer ICI.

Pour lire la tribune de Guillaume Moukala Same dans La Tribune, « La main invisible du marché peut servir l’innovation écologique », cliquer ICI.

Toute l'actu
Debates
Videos
Charger + d'actu