Nos actus

Les racines de l’injustice fiscale

Les racines de l’injustice fiscale

À la suite de la conférence de presse d’Emmanuel Macron, le professeur émérite d’économie Jacques Bichot et notre expert Marc de Basquiat ont apporté leur contribution sur la question de la justice fiscale en France.

 

Pour Marc de Basquiat, “la justice n’est pas l’égalité”. Notre expert analyse la question de la justice à travers le prisme de John Rawls, qui, dans sa Théorie de la justice, hiérarchise les notions antagonistes de liberté et d’égalité. Dans notre système si complexe, les différentes aides créent des effets de seuil, ce qui n’avantage pas toujours ceux qui gagnent le moins. Par exemple, la dépense publique est minimale pour les ménages sans emploi ou salariés à 1,6 SMIC, ce qui est contraire aux principes rawlsiens.

Aussi, quand un RSA couple est inférieur à deux RSA individuels et que le quotient conjugal n’est pas plafonné, il est plus intéressant financièrement de se pacser ou se marier seulement lorsqu’on est aisé. La technocratie a remplacé la démocratie, et une simplification fiscale drastique s’impose. Une allocation par enfant de l’ordre de 200 à 250€ par mois, ainsi qu’un crédit d’impôt de 480€ par adulte, tout cela financé par un impôt à taux unique de 23%, améliorerait ce qui est aujourd’hui onéreux, médiocrement efficace et parfois injuste.


Pour lire l’interview de Marc de Basquiat dans Atlantico, cliquer ICI.

Pour lire notre rapport en faveur d’un revenu universel réaliste, cliquer ICI.

Toute l'actu
Debates
Videos
Charger + d'actu