Nos actus

Retraites : la France avantage les seniors contre les actifs

Retraites : la France avantage les seniors contre les actifs

Dans le Le Figaro, Maxime Sbaihi signe une tribune pour dénoncer la contestation de la réforme des retraites. Il pointe un système actuel plus favorable aux baby boomers retraités qu’aux générations suivantes.

 

Si dans l’imaginaire collectif, chacun cotise pour sa retraite, en réalité, nous en sommes bien loin. Le système de retraites français fonctionne par répartition, et prend la forme d’un transfert de richesses des générations des actifs – celles qui travaillent – vers les générations de retraités. Si celui-ci a longtemps fonctionné, les temps ont changé.

Grâce à une espérance de vie plus longue et aux évolutions démographiques, le nombre de retraités en France ne cesse d’augmenter. Cette configuration fragilise le système de retraites fondé sur l’équilibre démographique. Les actifs d’aujourd’hui en payent le prix fort. Là où le taux de cotisation ne cesse de grimper, le niveau des pensions n’est jamais discuté – principalement pour des raisons politiques, selon Maxime. Les retraités constituant un électorat de choix.

“Ce n’est pas aux côtés de vieux syndicats opportunistes que les jeunes devraient manifester mais devant les maisons de retraites.” Maxime Sbaihi

Ayant un revenu moyen plus élevé que celui des actifs, les retraités ont pourtant conscience de l’injustice de ce système et tentent de le compenser dans la sphère familiale. Une solidarité privatisée qui empêche la correction des défaillances du public et impacte la mobilité sociale.

“Voilà des décennies que la vague des baby-boomers remonte la pyramide des âges sous les yeux aussi indifférents qu’irresponsables de l’État et des syndicats gestionnaires. Pour régler l’addition toujours plus salée, ce sont les actifs qui sont systématiquement mis à contribution.” Maxime Sbaihi

Maxime dénonce un système incompatible avec l’arrivée à la retraite des baby boomers. Un régime à point permettrait de rendre le système moins opaque, plus juste et plus adapté aux aléas démographiques et économiques.


Pour lire la tribune de Maxime Sbaihi dans Le Figaro « Nos choix en matière de retraites protègent les seniors au détriment des jeunes actifs », cliquer ICI.

[LE STUDIO] Pour voir nos vidéos avec Hakim El Karoui « Retraites : la lutte des âges », cliquer ICI. ou « Retraites : la flambée des pensions », cliquer ICI.

Pour lire notre billet d’actualité du 11 décembre “Retraites : baby boomers, nous ne vous pardonnerons jamais”, cliquer ICI.

Toute l'actu
Debates
Videos
Charger + d'actu