Nos actus

Les oubliés de la crise

Les oubliés de la crise

Invité dans « Les Experts » sur BFM Business, Maxime Sbaihi défend les petites entreprises et les jeunes.

 

Dans cette crise, les autoentrepreneurs sont parmi les plus touchés et, en même temps, les moins représentés. Dans la majorité des cas, les petites entreprises n’entrent pas dans le cadre défini pour obtenir une aide financière. Les autoentrepreneurs ne disposent pas d’une protection sociale solide. Un problème que Maxime dénonçait déjà avant la crise et qui n’a pas su être pris en considération par les pouvoirs publics.

Le nombre de créations de petites entreprises a battu tous les records l’année dernière. Il faut réfléchir à une aide pour leur permettre de subsister.

« Aujourd’hui j’ai une pensée toute particulière pour les autoentrepreneurs dont on ne parle pas beaucoup. »

Maxime voit, dans l’idée d’un prêt à taux zéro pour les étudiants, une solution qui n’est pas à la hauteur des enjeux. S’il salue la proposition de Stanislas Guerrini pour répondre à la précarité de la jeunesse, il estime qu’il est surtout temps de profiter de cette crise pour mettre en oeuvre à un véritable revenu universel.

« Il serait temps d’arrêter le concours Lépine des idées pour les jeunes et de présenter de véritables solutions pour remédier à leurs préoccupations. »

Enfin, Maxime présente le nouveau rapport de GenerationLibre « Pour un marché libre du cannabis en France ». Invité sur le plateau, Gaël Sliman, président d’Odoxa, confirme que les arguments sont pertinents et que la société française sera amenée prochainement à sauter le pas de la légalisation.


Pour voir l’émission, cliquer ICI.

Pour consulter notre rapport « Pour un marché libre du cannabis en France », cliquer ICI.

 

Publié le 04/02/2021.

Toute l'actu
Debates
Videos
Charger + d'actu

Suscribe to our newsletter