Emmanuel Macron au tribunal des libéraux

Emmanuel Macron au tribunal des libéraux
Emmanuel Macron au tribunal des libéraux
mm

GenerationLibre

Publié le 12.04.2017

Le positionnement progressiste d’Emmanuel Macron, ainsi que les valeurs de société ouverte qu’il véhicule, représentent un intérêt évident pour GenerationLibre. Nous donc avons passé ses propositions au crible de notre grille de lecture libérale.

Nous avons sollicité nos experts pour produire une analyse non exhaustive du programme d’En Marche !, en relevant les propositions les plus marquantes et en les mettant en regard des travaux de GenerationLibre. Nous évaluons pour finir le cadrage macro-économique fourni par En Marche ! 

Un libéralisme de gauche encore trop timide

L’aspect le plus intéressant du programme porté par Emmanuel Macron est la priorité donnée à l’individu. C’est pour assurer l’égalité des citoyens qu’il est urgent d’engager des réformes structurelles. « En ce sens, la démarche et le programme d’En Marche ! reflètent les valeurs du libéralisme de gauche depuis les Feuillants » juge Gaspard Koenig, Président de GenerationLibre. Le programme d’En Marche ! est, par ailleurs, tout sauf déraisonnable : « Il ferait clairement de la France un pays plus entreprenant, plus ouvert et plus libre » ajoute Gaspard Koenig.

On peut néanmoins regretter la timidité de nombreuses propositions et le caractère improvisé des réformes de structure. Dans cette note, nos experts - dont Bertrand Martinot (économiste), Philippe Crevel (directeur du Cercle de l'épargne), Emmanuelle Barbara (avocat-associé chez August Debouzy) Hervé Guyader (avocat et président du Comité français pour le Droit du Commerce International), etc. - ont analysé et commenté les points les plus saillants du programme d'En Marche ! : l'assurance chômage, la formation professionnelle, les retraites, la durée légale de travail, la taxe d'habitation, les questions de société, etc.

Champion de la lutte contre les rentes et de la société ouverte lorsqu'il était Ministre, libéral assumé et prophète de la « Révolution », Emmanuel Macron a émoussé son discours au fil de la campagne. « On aimerait pouvoir retenir l’esprit du projet macronien, sans être tenu par sa lettre » regrette le président de GenerationLibre.

La démarche de GenerationLibre

En tant que think-tank, GenerationLibre ne prendra pas position pour un candidat en particulier, et se bornera à constater que, au vu de leurs programmes, Emmanuel Macron et François Fillon ont tous deux réalisé le même score dans notre « baromètre du libéralisme » (60%). La question du vote implique quant à elle de nombreuses autres considérations : adhésion à la personnalité, stratégie électorale, considérations institutionnelles, etc.

Afin de permettre à chacun de mieux faire son choix, GenerationLibre propose en fin de note une sélection de tribunes écrites à titre individuel par des éditorialistes de la galaxie libérale. Les avis sont contrastés et les raisons multiples : « n’est-ce pas le charme du libéralisme, loin de la discipline de parti, que de faire place à des personnalités si diverses et éloquentes ? » (Gaspard Koenig, président de GenerationLibre).

 

Télécharger la note au format PDF

Articles liés

Close