Nos actus

Sortir de l’impasse illibérale

Sortir de l’impasse illibérale

Invité dans « Le Grand Face-à-face », émission présentée par Ali Baddou sur FranceInter avec Natacha Polony et Gilles Finchelstein, Gaspard Koenig déplore un recul du libéralisme dans la gouvernance des États.

 

Gaspard estime que notre perception du risque est complètement déréglée. En seulement un an, nous avons abandonné ce que nous avons mis des décennies à construire. En témoigne la fermeture des frontières. Cette évolution est tragique.

« Petit à petit, les problématiques sanitaires s’effacent derrière une bureaucratie qui a perdu tout contre-pouvoir. »

Gaspard pense que nos États ne sont pas assez solides pour tenir le choc face à la pandémie. Pour lui, les libertés politiques, institutionnelles et économiques sont totalement liées. Né de ces restrictions, l’illibéralisme est désormais au coeur de l’État de droit.

« Les Français sont soumis à des injonctions contradictoires qui les empêchent de vivre leur vie sans devoir constamment se justifier. »

Gaspard s’inquiète du maintien de l’état d’urgence depuis maintenant quelques années. Ce qu’il s’est passé avec le terrorisme arrive avec le sanitaire. Des mesures de restrictions des libertés s’inscrivent durablement dans le droit commun.

Face à ces bouleversements, Gaspard pense que le libéralisme a besoin de se renouveler. Dans son ouvrage publié par la collection GenerationLibre aux éditions Puf, Claude Gamel plaide pour une nouvelle vision du libéralisme. L’auteur propose un libéralisme dit « soutenable », une esquisse qui combine les idées d’Hayek et Rawls dans un ensemble cohérent.


Pour voir l’émission, cliquer ICI.

Pour consulter notre Observatoire des Libertés Confinées, cliquer ICI.

Pour consulter notre dernier ouvrage « Esquisse d’un libéralisme soutenable », cliquer ICI.

 

Publié le 30/03/2021.

Toute l'actu
Débats
Dossiers
Podcast
Presse
Rencontres
Tribunes
Videos
Charger + d'actu

S'inscrire à la Newsletter