La fin du « roaming », un pas pour l'Europe intégrée

La fin du « roaming », un pas pour l'Europe intégrée
La fin du « roaming », un pas pour l’Europe intégrée
mm

Gaspard Koenig

Gaspard Koenig est Philosophe, Ecrivain, et Directeur du Think-Tank GenerationLibre.

Publié le 15.06.2017

Cette semaine, le règlement de l'Union Européenne, abolissant les frais d'itinérance entre les opérateurs téléphoniques des pays membres, entre enfin en vigueur.

C'est l'occasion, pour Gaspard Koenig, d'exprimer non seulement son soulagement personnel mais surtout sa satisfaction vis-à-vis de cette avancée pour l'intégration européenne, fidèle à la conception libérale originelle de l'Union Européenne

« A ceux qui rêvent d'harmonisation et de fédéralisme, la fin du « roaming » montre qu'une autre voie est possible pour l'intégration européenne : l'approfondissement du marché unique. »

Lisez sa tribune dans Les Echos.

Articles liés

Close