Nous ne céderons pas ! Samedi 12 mars, Défendons nos libertés !

Nous ne céderons pas ! Samedi 12 mars, Défendons nos libertés !
mm

GenerationLibre

Publié le 10.03.2016

Le 17 mars prochain, le Sénat devra se prononcer sur l'introduction de l’état d’urgence et de la déchéance de nationalité dans la Constitution.

Face à la dangereuse dérive de l'état d'urgence en France, GenerationLibre a décidé de se joindre au collectif « Nous ne céderons pas ! » pour appeler nos élus à rejeter la révision de notre Constitution.

Inscrire l’état d’urgence dans la loi fondamentale donnerait une légitimité à un système arbitraire et dépourvu de contre-pouvoirs. « Le pouvoir, aussi démocratique qu’il soit, ne s’autolimite jamais ». En témoignent les quelque 3 000 perquisitions administratives qui ont débouché sur 4 procédures anti-terroristes seulement. Retrouvez notre tribune contre la constitutionnalisation de l'état d'urgence parue dans Les Echos.

Refuser l’inscription dans la Constitution, c’est maintenir le principe de la séparation des pouvoirs − exécutif, législatif, judicaire −, fondement de notre démocratie.

NON à l’état d’exception permanent
OUI
à la levée de l’état d’urgence

RDV samedi 12 mars à Paris,
rassemblement à 15 heures

Place Edmond Rostand (M° Luxembourg)
Avec prises de parole des signataires &
rencontres avec les députés et sénateurs à partir de 14 heures.

www.etatdurgence.fr www.nousnecederonspas.org

STOPE

Articles liés

Close